Equipement et bonnes pratiques pour l'utilisation d'un broyeur de végétaux

Un broyeur végétaux comme beaucoup de matériels électriques ou thermiques pour le jardin nécessite de bonnes pratiques et un bon équipement de protection. Mieux vaut prévenir que guérir…

Les accessoires de protection indispensables

Ils sont nombreux. Vêtements, casque et autres. Nous allons nous concentrer sur le matériel indispensable qui est heureusement très abordable. Les trois choses que vous devez protéger en priorité sont : vos oreilles, vos yeux, vos mains.

bruyantLe casque antibruit

Nous le répétons, un broyeur de végétaux est bruyant. Si cela vous semble supportable, votre oreille n’est hélas pas du même avis. Au delà du niveau d’intensité, ce qui est important c’est la durée de l’exposition au bruit qui est dangereuse.

Autant le bruit d’un seul pétard peut vous incommoder légèrement, que celui de milliers de pétards qui explosent les uns après les autres sera tout bonnement insupportable et aura de bonnes chances de vous laisser des séquelles, au mieux pendant quelques minutes, au pire définitivement.

Vous trouverez des casques anti bruit à partir de 10 euros, mais nous vous conseillons de ne pas hésiter à mettre quelques euros de plus et de vous procurer un matériel de bonne qualité qui vous protègera efficacement. Vos oreilles vous remercieront tout le reste de votre vie. En effet, les effets et les lésions d’une exposition due au bruit peuvent se manifester des années plus tard.

Nous vous conseillons le Peltor Optime III de 3M (une référence), mais il en existe beaucoup d’autres. Évitez de vous cantonner au « boules Quies ». Elles sont bien moins efficaces que les casques. D’un autre côté entre ca et rien, mettez les quand même si vous n’avez rien d’autre.

Il existe également des modèles incorporant casque anti bruit et façade grillagée pour protéger le visage comme cette Visière Grillagée en Acier avec Protection Auditive. Un bon choix pour les travaux électroportatifs du jardin (tronçonneuses, broyeurs, etc).

gants protecLes gants

Échardes, piqures, coupures, produits toxiques, la liste est longue des dangers auxquelles vos mains sont exposées.

Les gants de protection sont légions et peu chers.

La question est de savoir s’ils protègent correctement et épousent les contours de la main en restant confortable sans être trop épais.

Nous vous conseillons les gants de jardin Gardena très raisonnables et qui répondent à ces critères.

lunettes protectLes lunettes de protection

Vous auriez tort de négligez cette protection. Ceux qui ont reçu une écharde dans l’œil avec les complications que cela peut impliquer pourraient vous en parler mieux que nous.

Il suffit d’en être équipé lors d’un travail intensif pendant lequel les débris volent dans tous les sens et que les branches passent à proximité de vos yeux pour comprendre que cet accessoire de protection est indispensable.

S’il vous plait… N’économisez pas les quelques euros  que coutent ce genre de produit. Et ne croyez pas que vous n’en ayez pas besoin sous prétexte que vous portez des lunettes. Elles sont bien moins solides et moins couvrantes que les modèles de protection.

Optez pour les modèles larges qui vous permettrons de plus de les porter au dessus de vos lunettes de vue si vous en portez et éviteront la buée comme ces Lunettes de sécurité antichocs Transparentes de 3M.

Pour rappel, des systèmes protégeant à la fois les oreilles et les yeux sont disponibles.

bonnes pratiquesLes bonnes pratiques

Les bonnes pratiques de l’usage d’un broyeur végétaux ne sont pas nombreuses et sont plus liées au bon sens qu’à une connaissance approfondie de l’appareil.

Débranchez avant manipulation

Nous disons bien de débrancher le broyeur. Pas de le mettre en position d’arrêt par l’intermédiaire de l’interrupteur.

Si vous êtes en train de débourrer les lames ou d’effectuer une autres manipulation sur le système de coupe du broyeur et qu’une branche ou n’importe quoi d’autre appuie sur le bouton « start » vous courez au devant d’un drame.

donc : Débranchez avant toute manipulation

stabiliteStabilité

La légèreté de certains modèles électriques a une contrepartie moins agréable. La stabilité.

Afin de facilité le transport, il n’est pas rare de mettre en avant le poids plume d’un broyeur végétaux. Cet argument n’est hélas recevable que si le modèle reste stable pendant le travail.

Assurez vous donc bien que votre broyeur va rester stable, qu’il repose sur une surface la plus plate et stable possible afin de ne pas basculer lorsque vous allez pousser les branches et feuillages à l’intérieur.

Pas d’enfants ou d’animaux

Certains animaux de compagnie ne peuvent pas rester loin de leur maître ou maîtresse. Surtout lorsqu’ils ou elles se trouvent dans le jardin.

Les enfants seront probablement également attirés par ce drôle d’engin qui transforme une grosse branche en confettis.

Pour leur sécurité, empêchez les de s’approcher de l’appareil lorsqu’il est en service. Vous devez travailler au calme sans avoir à surveiller si le petit dernier est dans le coin ou si le chien de la maison va passer derrière vos jambes ou bien risquer de déstabiliser l’appareil.

Pas de matières inflammables

De l’essence ou tout autre matière inflammable prêt d’un moteur n’est pas une bonne idée.

Si cela a peu de chance d’arriver avec les moteurs électriques, un bidon d’essence a des chances de se retrouver à proximité d’un broyeurs végétaux à essence.

Mélanger moteur, essence et bois n’est pas une bonne idée, surtout lorsque vous êtes à proximité.

cable electrique endomCordon d’alimentation en bon état et déplié

Pas de cordon endommagé ! En général, les broyeurs végétaux électriques n’ont pas de cordon électrique. Juste une prise sur le montant de l’appareil sur lequel vient se brancher la rallonge ou bien un câble de quelques centimètres.

Cela n’est pas pour économiser le prix du câble mais parce que si un broyeur devait en possédez un, il faudrait qu’il fasse au minimum une bonne vingtaine de mètres. Or si celui-ci venait à être endommagé, le changer pourrait être délicats pour l’utilisateur ne connaissant rien à l’électricité.

Pour en revenir à la rallonge, vérifiez qu’elle soit en bonne état, et bien sur qu’elle ne traine pas dans l’eau.

Préférez une rallonge sur enrouleur. Un câble de plus de 15 mètres de long sans enrouleur vous promet de longues heures de démêlage de nœuds.

Enfin une précision qui a son importance :

Attention !
Quelle que soit la longueur de votre rallonge électrique, il est important de la dérouler complètement, même si vous n’en avez besoin que d’une partie. Si le câble est enroulé il va chauffer et ne débiter en sortie qu’une partie de la puissance totale. Par exemple un câble qui, déroulé, pourra fournir 3 000 W ne pourra plus en fournir que 1 000 s’il reste enroulé.

Votre appareil

A noter que la plupart des rallonges à enrouleur offrent des prises en sortie sur l’enrouleur lui même. Prenez une simple rallonge domestique d’un diamètre minimum de 1.5mm2 pour faire la jonction entre l’enrouleur et le broyeur de végétaux.

Nous vous conseillons le modèle d’enrouleur de Nexus qui offre un bon rapport qualité / prix.